RIOT GIRLS

Ce dixième anniversaire marque la création d’une nouvelle section au sein de notre programmation: Culte. Réflexion historique, excursion thématique dans le passé, aller à la rencontre de films emblématiques et fondateurs d’une certaine indépendance : rage de vivre, résistance, rébellion et liberté. Cette section s’est imposée comme une évidence. Portée par la volonté, cette année, de créer un espace de rencontres et de fulgurances autour des Riot Girls, nous avons sélectionné cinq longs métrages français et américains mettant à l’honneur la scène underground des années 1980 filmée par les femmes.

Premier long métrage de Marie-Claude TreilhouSimone Barbès ou la Vertutourné en 1980, plante le décor de notre roadtrip transatlantique et pérégrination noctambule, de Paris à Los Angeles puis de New York à Paris en passant par des caves, des garages, des sex-shops, des cinémas pornos et des bars glauques. Après avoir été l’assistante de Paul Vecchiali, Marie-Claude Treilhou s’est lancée dans la réalisation avec ce premier film devenu une référence pour plusieurs cinéastes tels que Alain Guiraudie, Serge Bozon, Axelle Ropert ou encore Yann Gonzalez. On y suit, le temps d’une nuit, Simone Barbès, ouvreuse dans un cinéma porno à Montparnasse. Longtemps resté introuvable, ce film culotté incarne vraisemblablement l’esprit des années 1980 et apparaît aujourd’hui comme l’un des chefs-d’œuvre oubliés du cinéma français.

Triptyque documentaire édifiant sur la jeunesse, Penelope Spheeris dépeint avec The Decline of Western Civilization Part I, II, III, la vie à Los Angeles en trois actes (la scène musicale punk en 1981, celle du métal en 1988 et le style de vie punk des adolescents sans-abri en 1998) et su capter avec authenticité ces années rebelles. Considérés comme scandaleux lors de sa sortie, les musées et les établissements d’enseignement le présentent désormais comme une œuvre d’importance historique.

Nous quittons la Californie pour New York où Lizzie Borden tourna son mythique Born in Flames en 1983. Film de science-fiction féministe, perturbateur et révolutionnaire dans lequel on peut voir apparaître la jeune Kathryn Bigelow, pamphlet politique mettant en exergue l’hypocrisie sociale et le système en place, il ne semble rien avoir perdu de sa pertinence et de son incandescence presque 40 ans plus tard.

Au même moment, en France, Virginie Thévenet – que l’on connaissait déjà en tant qu’actrice chez Éric Rohmer, François Truffaut ou encore chez Claude Chabrol – nous embarquait dans un Paris nocturne aux côtés de Jezabel, jeune femme libre et libérée, qui prend sous son aile le candide Ariel pour une virée tant initiatique qu’érotique dans la capitale, nous faisant voir par la même occasion les lieux branchés et luxurieux de l’époque avec La Nuit porte-jarretelles. Virginie Thévenet devient avec ce premier film, l’une des réalisatrices françaises les plus importantes de la décennie 1980.

Pour incarner cette section, nous aurons l’honneur d’accueillir Susan Seidelman, qui présentera le très beau Smithereens, notamment connu pour être le premier long métrage américain indépendant sélectionné en compétition officielle à Cannes en 1982. Avec ce premier film lo-fi, Susan Seidelman dresse un vibrant portrait de femme et devient l’une des figures phare du cinéma underground new-yorkais des années 1980.

Justine Lévêque – Directrice Artistique

Smithereens
Smithereens
Susan Seidelman (en sa présence)
Drame | États-Unis | 1982 | 1h33 | Anglais (sous-titré français)
The Decline of Western Civilization I
The Decline of Western Civilization I
Penelope Spheeris
Culture | Documentaire | Musique | États-Unis | 1981 | 1h40 | Anglais (sous-titré français)
Simone Barbès ou La Vertu
Simone Barbès ou La Vertu
Marie-Claude Treilhou (en sa présence)
Comédie dramatique | France | 1980 | 1h17 | Français
Born in Flames
Born in Flames
Lizzie Borden
Film d'anticipation, science-fiction, dystopie | États-Unis | 1983 | 1h20 | Anglais (sous-titré français)
La Nuit porte-jarretelles
La Nuit porte-jarretelles
Virginie Thévenet (en sa présence)
Comédie dramatique, érotique | France | 1985 | 1h25 | Français

TABLE RONDE RIOT GIRLS

Table ronde • Riot Girls
Table ronde • Riot Girls
Modérée par la journaliste, autrice et critique Iris Brey
En présence de Susan Seidelman, Virginie Thévenet, Jeanne Added, Marie-Claude Treilhou, et d’autres invités à venir | Français

Les partenaires du festival

  • villedeparis
  • logo_parisjetaime
  • american_center
  • ambassade_etats_unis
  • logo-banque-transatlantique-luxembourg
  • france_culture
  • logo_francetv
  • Le Film Français
  • ALLOCINE
  • logo_telerama_2021
  • maison-dulac-cinema
  • KONBINI
  • the-film-society
  • logo_senscritique
  • prefet_iledefrance
  • tenk
  • logo_univercine2021
  • logo_officetourismeparis
  • lostinfrenchlation_logo
  • acid
  • maire_du_8eme
  • Comité Paris-Chicago
  • hotelvernet_2019
  • quefaireàparis
  • alliance_francaise_idf
  • isa
  • logo_cinebalade
  • Producers Network
  • de_paul_university
  • Titrafilm
  • rollingstone
  • Logo PREMIERE
  • publicis_cinémas
  • american-library
  • logo_audiens
  • logo_audiens
  • objectif_censier
  • gadcollection
  • le_balzac
  • MP
  • le_lincoln
  • Logo ARTISTIKREZO
  • hotel_panache
  • sorbonne_nouvelle
  • MAC
  • logo_davines_2019
  • petusa
  • logo_osmane
  • rosa_bonheur
  • joa_paris
  • logo_comfortzone
  • logo_cafecaron
  • la-parisienne
  • dore_dore_logo